Approche pionnière

Pour assurer la meilleure prise en charge, il est important que tous les spécialistes qui interviennent dans le diagnostic et le traitement du patient se réunissent au préalable pour en définir les modalités.

L’Institut Roi Albert II comporte 16 groupes multidisciplinaires, qui couvrent tous les types de cancers. Comme leur nom l’indique, ils sont composés de spécialistes de plusieurs disciplines : oncologues, hématologues, radiothérapeutes, internistes, chirurgiens, radiologues, anatomopathologistes et généticiens. Chaque groupe est spécialisé dans un type de cancer (ex : groupe de concertation « Tumeurs du sein »).
Le cas de chaque patient est discuté de manière individuelle et spécifique lors de ces réunions multidisciplinaires, ce qui garantit une prise en charge optimale et un traitement personnalisé, basés sur l’expertise du groupe multidisciplinaire, la littérature internationale et les derniers progrès de la science en ce qui concerne les outils diagnostics et thérapeutiques. L’expérience de dizaines de spécialistes adaptée à chaque patient individuellement : c’est une des lignes de force de l’Institut Roi Albert II. 

C’est pour accentuer cette individualisation de la prise en charge que l’Institut Roi Albert II des Cliniques universitaires Saint-Luc - alors « Centre du Cancer et d’Hématologie », - a créé la fonction de coordinateur de soins en oncologie (CSO). La mission de ces personnes est d’offrir à chaque patient une prise en charge globale et humaine en complément du traitement médical. Véritable fil conducteur tout au long du parcours du patient, il assure la parfaite coordination entre les différents médecins spécialistes et organise le planning des examens et traitements afin d’optimiser les chances de guérison. Le CSO va également offrir un soutien psycho-social au patient et l’orienter si nécessaire, à l’issue d’un entretien formalisé, vers les différents paramédicaux. Avec les médecins, le CSO est le point de contact du patient au sein de l’hôpital.

L’important est que le patient se sente aussi bien dans son corps que dans son esprit.

(Prof. M. Hamoir, Président de l’Institut Roi Albert II)

L’Institut Roi Albert II propose actuellement un ensemble de services comme par exemple, l’Espace Bien-Etre, un soutien psychologique, ou encore l’exercice therapy. 

L’Espace Bien-Etre a été inauguré en 2010. Des esthéticiennes, massothérapeutes y proposent gratuitement des soins esthétiques ainsi que des massages relaxants et harmonisants.

Une unité de Psycho-oncolgie est aussi à disposition des malades et de leur entourage afin d’aider à mieux gérer les situations délicates. 

Une équipe de diététiciens spécialisés en oncologie conseille les patients sur les adaptations éventuelles nécessaires de leur régime alimentaire et prévient les risques de dénutrition. 

Une équipe de kinésithérapeutes ainsi que le Service de médecine physique et de réadaptation ont lancé des programmes d’activité physique en pilote dans certains groupes multidisciplinaires. Il a été largement démontré que maintenir une activité physique régulière pendant les traitements améliore les chances de guérison et diminue les effets secondaires liés aux traitements. 

Grâce à la nouvelle construction, l’Institut Roi Albert II pourra élargir l’offre de services proposés aux patients afin de prendre en charge les effets secondaires liés aux traitements, dans un lieu agréable et confortable.